Promenada votre réceptif en Pologne, continue de travailler malgré la crise épidémiologique et s’efforce de rester en Contact avec tous ses clients. Une partie de notre équipe travaille à distance. Merci de nous contacter par mail. Vu le moindre nombre de personnes à l’agence, nous vous prions à l’avance de bien vouloir excuser le temps d’attente plus long lors d’un appel téléphonique.

Change le type de voyage 

Change le type de voyage 

Sur les traces d’Edith Stein – pour le Centenaire de sa conversion

6

5

Edith Stein (1891-1942), canonisée en 1998 par Jean-Paul II, juive d’origine dont on commémore le centenaire de la conversion en 1921 à la suite d’une longue quête philosophique de la vérité qui l’amène à douter que la raison en soit l’instrument ultime. C’est après avoir lu l’autobiographie de Ste Thérèse d’Avila en une seule nuit, qu’elle comprend que la Vérité est une Personne, Jésus-Christ. Quand elle entre au Carmel, elle prend le nom de Thérèse-Bénédicte de la Croix, montrant ainsi ses priorités, changer les choses dans une vie contemplative axée sur la Croix, instrument de vie mais passant par la mort. Par l’offrande de sa vie à Auschwitz, elle unit en sa personne judaïsme et christianisme.

CONTACT PROMENADA

« retour
Map

1

ER JOUR

Wroclaw, capitale historique de la Silésie

Vers midi, arrivée à Cracovie. Route vers Wroclaw, capitale historique de la Silésie, l’ancienne Breslau où en 1891 est née dans une famille juive Edith Stein, future Ste Thérèse Bénédicte de la Croix Découverte de la ville : la Grand-Place et son hôtel de ville gothique, les îles sur l’Oder où se dressent de nombreuses églises gothiques de brique rouge, dont la cathédrale de St Jean Baptiste où l’on trouvera d’ailleurs une statue d’Edith Stein. Dîner et nuit. Possibilité d’organiser une célébration eucharistique pour l’ouverture du pèlerinage

2

EME JOUR

Wroclaw, ville natale d’Edith Stein

Le matin, promenade sur le traces d’Edith Stein dans le quartier d’Olbin où se trouve sa maison familiale, rue Nowowiejska (anciennement Michaelistrasse 38), actuellement siège de l’Association Edith Stein, et l’église St. Michel-Archange avec la chapelle contenant les reliques de la Sainte. Etape devant le lycée où elle passa son bac et où elle enseigna plus tard le latin, l’allemand et l’histoire. Découverte du cimetière juif où l’on peut voir la stèle funéraire de ses parents, Siegfried et Augusta. Déjeuner dans l’ancien quartier juif où s’est conservée la Synagogue dite la Cigogne Blanche, unique synagogue rescapée de Wroclaw et aujourd’hui le centre vivant de la communauté locale. Etape dans le quartier universitaire. C’est là qu’elle étudia durant 2 ans la psychologie et la philosophie avant de partir à Göttingen pour poursuivre ses études auprès du célèbre philosophe Edmund Husserl. Dîner et nuit. Possibilité d’organiser une messe

3

EME JOUR

Lubliniec, ville des Courant, les grands-parents maternels d’Edith Stein

Départ pour Lubliniec, ville des Courant, les grands-parents maternels d’Edith Stein, où elle passait ses vacances. C’est aussi le lieu de naissance de sa sœur Rose qui devint comme elle carmélite en 1936. Visite du musée Pro Memoria Edith Stein. Déjeuner et promenade dans cette ville dont Edith est la patronne : le monument qui lui est dédié, l’église placée sous son vocable. Sur le trajet, possibilité d’une brève halte au mont Sainte Anne, le sanctuaire le plus important de Silésie qui domine la région, endroit cher au cœur des catholiques autrefois environnés de protestants. Route pour la région de la Petite Pologne. En fin d’après-midi, arrivée à Cracovie, l’ancienne capitale royale de Pologne. Installation dans les chambres, dîner et nuit Possibilité d’organiser une messe dans une des églises de l’itinéraire

4

EME JOUR

Le martyre à Auschwitz-Birkenau

Le matin, départ pour Oświęcim, connu sous le nom d’Auschwitz. Messe au Carmel qui entretient la mémoire d’Edith Stein. Visite du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau où Edith et sa sœur Rose furent exterminées en août 1942. Evocation d’un autre saint martyrisé en ces lieux, Maximilien Kolbe. Déjeuner et si possible, conférence avec le père Manfred Deselaers au Centre Œcuménique de Dialogue et de Prière sur le thème d’Edith Stein. De retour à Cracovie, visite au Centre Saint Jean - Paul II, dédié à la mémoire du pape ayant canonisé Edith Stein et qui en fit la co-patronne de l’Europe. Dîner et nuit .

5

EME JOUR

Cracovie, la royale, ville de Jean Paul II

Le matin, découverte du centre historique de Cracovie, ancienne capitale des rois de Pologne. Promenade depuis la colline du Wawel où se dresse le château royal et la cathédrale des sacres St-Stanislas, patron de Pologne. Déjeuner et découverte de la Vieille Ville : la rue des Chanoines, le palais des archevêques où Jean-Paul II résida, la Grand-Place et son église Notre-Dame célèbre pour son retable gothique de Veit Stoss, le quartier de l’Université Jagellonne fondée par Casimir le Grand en 1364. Petite promenade à travers l’ancien quartier juif de Kazimierz, où fut tourné le film de Spielberg, „La liste de Schindler”. Diner dans un restaurant juif typique avec concert de musique juive-klezmer lors du repas. En option, visite du Musée de l’Usine de Schindler qui retrace l’histoire de Cracovie durant l’occupation nazie. Possibilité d’organiser une messe

6

EME JOUR

Cracovie - départ

Petit - déjeuner et transfert pour l’aéroport de Cracovie. Envol du groupe.